Quels sont les différents types de plafond ?

Le plafond fait partie des ouvrages incontournables dans une construction de bâtiment. Il contribue à donner un aspect décoratif à votre aménagement intérieur. Les revêtements de plafond peuvent prendre de multiples aspects et avoir des particularités variées. Plafond classique, en pente, faux plafond… découvrez quels sont les types de plafonds.

Les plafonds classiques

Il s’agit de structure utilisée depuis des siècles et caractérisée par des constructions traditionnelles. Souvent, l’ouvrage est façonné à la française en laissant l’armature, les poutres en bois massif et les solives qui soutiennent la toiture, les poutres apparentes. Le plafond à la française assure une décoration chaleureuse, rustique et authentique. On distingue également d’autres types de plafonds classiques :

Le plafond en staff

Ce type de plafond est fait de plâtre et de fibres végétales invisibles. Le plâtre offre un choix infini de motifs pour décorer votre plafond avec une possibilité de rendu esthétique très moderne. Le plafond en staff est surtout utilisé pour réaliser des drapés, des rosaces, des corniches, etc.

Le plafond à caissons

Le plafond à caissons est une technique alliant le rendu des deux précédentes variétés de plafonds. Il se compose d’une ossature apparente, de plusieurs compartiments rectangulaires, octogonaux ou carrés. Il peut être fait en staff ou en bois. Il permet d’obtenir un rendu luxueux et de jouer avec la lumière grâce à de nombreuses perspectives de décoration comme les reliefs, les damiers, etc.

Le plafond mansardé ou en pente

Le plafond en pente ou mansardé peut se présenter sous différents aspects en fonction du nombre de pentes et de la forme de votre toit. On peut parler de plafond rampant, dans le cas où le plafond épouse un versant du toit. Le plafond en pente ou mansardé se pose sur l’isolant en laissant les poutres visibles. Ce type de plafond peut se composer de :

• plaques de plâtre ;
• lambris en bois ;
• panneaux de plâtre ;
• laine de verre, polystyrène expansé ;
• et de fibres de bois.

Le plafond mansardé est très esthétique, il confère un charme avec sa charpente traditionnelle et ses poutres apparentes. Il permet entre autres d’agrandir visuellement l’espace.

Les faux plafonds

Également appelés plafonds autoportants, les faux plafonds sont des structures que l’on a ajoutées au plafond d’origine. C’est un habillage pratique qui assure une bonne isolation et qui peut camoufler une ossature abîmée. Pour les finitions, vous pouvez installer des corniches ou des leds. Par ailleurs, un faux plafond procure un confort acoustique, mais aussi thermique. Cette structure est accrochée à une armature métallique et se constitue de lambris en PVC, de plaques de plâtre ou encore de toile. Il existe 3 types de faux plafonds :

Le plafond tendu

Très design, il se compose d’un velum, une toile en PVC thermoplastique et extensible sur la périphérie des murs. Cette toile, à superposer au plafond d’origine, peut être accrochée à n’importe quelle hauteur sous le plafond. Pour créer votre faux plafond, vous pouvez choisir parmi un nombre multiple de motifs, de couleurs ou de textures. La pose de faux plafond demande une certaine expertise et le prix du type de plafond tendu peut être assez coûteux.

Le plafond flottant

Il sert essentiellement à diminuer la hauteur d’une pièce comme un bureau. Le plafond flottant s’adapte facilement aux différentes structures porteuses (béton, bois, acier…).

Le plafond suspendu

Le plafond suspendu est utilisé aussi bien en construction neuve qu’en rénovation, il permet de cacher la toiture. Il comprend une structure et des éléments visibles fixés sur celle-ci : des suspentes, des rails, et des plaques de plâtre (BA13). Un plafond suspendu est moins cher qu’un plafond tendu et sa pose est plus simple à réaliser.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Vous souhaitez d'autres informations ?

Ces articles pourraient vous intéresser