Comment ouvrir une société de sécurité ?

La création d’une société dans le domaine de la sécurité privée est une initiative réservée à tout particulier. Cependant, il existe certaines étapes importantes à suivre pour mener à bien un tel projet.

Il faut d’abord déterminer les prestations à fournir, choisir le régime juridique sous lequel exercer avant d’effectuer les démarches de création.

 

La définition des activités de la société

La détermination des prestations de l’entreprise est le premier facteur important de création de sociétés. Le secteur de la sécurité présente d’énormes produits et services, mais ceux-ci ne sont pas adaptés à tous les clients. L’entrepreneur en sécurité doit alors mener une étude de marché pour identifier ses futurs clients et leur situation géographique.

Il saura également les contraintes sécuritaires présentes dans son périmètre d’intervention. Ces informations aideront à déterminer les prestations concrètes sur lesquelles la société devrait se concentrer pour répondre aux besoins importants. En l’occurrence, elles permettent à la structure d’offrir des prestations de protection physique des personnes et/ou le gardiennage de biens, etc.

 

La réglementation des activités

Cette étape consiste à la prise de connaissance des principales règles juridiques régissant l’exercice d’une activité de sécurité. Elle concerne aussi l’obtention des autorisations et le choix de la forme juridique de la société de sécurité. Avant d’ouvrir sa société, l’entrepreneur doit justifier son aptitude à exercer une activité privée de sécurité et obtenir un numéro de carte professionnelle.

La démarche suivante qui se résume au choix du statut juridique par le créateur est relative au mode de fonctionnement de la société. Selon qu’il choisisse de travailler seul ou de créer une franchise, les statuts juridiques adaptés seront différents. Les principales formes d’une entreprise individuelle sont : l’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée, l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée, etc.

Les statuts liés à l’exercice avec des associés sont : la Société À Responsabilité Limitée, la Société par Actions Simplifiée, etc. L’intérêt de faire un choix vient du fait que chaque forme juridique a ses propres règles pour structurer l’entreprise. C’est la forme juridique qui renseigne sur les charges professionnelles, le régime fiscal applicable aux revenus, le régime social des travailleurs, etc.

 

Les démarches de mise en œuvre

Cette dernière étape consiste à suivre les formalités communes de création d’entreprise. Après l’obtention des différents agréments spécifiques à la création d’une entreprise de sécurité, il faut constituer un dossier d’ouverture. Ce dernier doit être transmis à un centre d’approbation d’ouverture des entreprises.

Il faut ensuite déterminer les besoins matériels et humains indispensables à la réalisation des activités de la société. Afin de garantir une prospection de l’entreprise, il faut concevoir un plan de marketing avant la mise en œuvre. Toutes ses démarches permettront de réaliser une conception viable et un meilleur financement du projet.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest